Tout ce qui a une forme est appelé à disparaître (2016 / 26′)

 

photo_film

Un homme est seul avec son téléphone mobile dans une maison traditionelle japonaise. Il égrène, pour lui-­même et pour son dictaphone, les lieux et les choses qu’il aime à Tokyo. Avant, peut-­être, de quitter cette ville où il est né, pour toujours…
Car comme le dit le proverbe bouddhiste : « Tout ce qui a une forme est appelé à disparaître ».

Réalisation, image, montage, production : Pierre Carniaux

Interprétation : Yusuke Oba

Moyens techniques : Panasonic GH4, Iphone 4